top of page
Rechercher
  • oncjim

De la Scout à la Chief...


Passer d'une 1000cc à une 1800 (1890 pour être plus précis) c'est comme regarder « l'arme fatale » après s'être fait les 55 épisodes de la saison 3 de « l'inspecteur Derrick » : Ça n'a rien à voir ! C'est pour ça que je ne peux pas vous proposer de « versus », mais juste mon ressenti sur ces 2 machines.

Jim sur l'Indian Scout :


à la base, je l'aime pas cette moto. Trop moderne, pas assez en rondeurs, le moteur est moche...mais comme pour toutes les premières fois, il a suffi que je l'enfourche pour l'adorer. Idéale pour les courts en jambes, la Scout commençait à me dévoiler son potentiel. Une signature de bon de commande et quelques accessoires plus tard, me voilà parti de la concession de Carnoux au guidon de celle qui allait m'accompagner pendant 4 ans sur les routes de France et d'Espagne et par la même, devenir mon super outil de travail au quotidien. Pas habitué aux poids lourds, je me fait assez rapidement à ses 270kg. Sur la route elle est légère et à l'arrêt, elle reste maniable. Le centre de gravité est bas et l'engin est super bien équilibré. Je me rends très vite compte que, centre de gravité bas + ronds points = on touche les repose pieds ! La position de conduite est très agréable, même en faisant 800 bornes d'affilées. Il y a la fatigue de la route mais le dos ne morfle pas trop (et je suis plus un jeunot!) Sous la poignée ? Que du bonheur ! Bonne réponse à l'accélération et pour les dépassements, même en étant déjà à 130, il reste pas mal de patate pour les faire de manière assez « safe ». J'ai bossé avec en ville et j'ai pris un pied monstrueux ! Cette bécane est très polyvalente : Bien pour la ville et bien pour la route. Seul bémol : la 6ème vitesse m'a beaucoup manqué sur autoroute...Ah ben ouais, mais fallait prendre le 1200 ou pas prendre l'autoroute ! Sinon, niveau pannes, rien de bien méchant. Des pannes de la vie courante, des un peu plus importantes (sans trop non plus!) En fait, des pannes comme tout le monde peut en avoir ! Le plus gonflant dans tout ça ? Monter à Carnoux ! C'est loin, c'est pas pratique et quand tu dois laisser la bécane à la concess', c'est double peine ! Mais faut croire que c'était pas assez prise de tête pour me faire changer de crèmerie puisque j'ai replongé pour une autre bestiole de chez Indian !

Jim sur l'Indian Chief :


l'histoire n'est pas la même ! Pendant ces 4 années de Scoutisme, étonné par la légèreté et la pêche du « bitin », je me suis dit qu'un petit « upgrade », en cylindrée et en kilos, serait peut-être bienvenu. Je « zieutais » la Springfield et ses 380 kilos toute nue et son bourrin magnifique, en pensant, tout de même, que c'était un peu déconné de sortir ce « gros machin » tous les matins en ville pour bosser. C'est là qu'ils ont pondu la « Chief ». Mis à part quelques accessoires modernes, elle garde une gueule un peu rétro et ça me plaît bien. Le cadre tubulaire, moins massif que celui de sa grande sœur rajoute une belle touche un peu « old school ». Le moteur, c'est le fameux 116 qu'on retrouve sur les « Springfield ». Je tente donc l'essai. Bon, Carnoux/la route des crêtes en pleine après midi d'été, c'est 1ère, seconde, 3ème ! Ceci dit, l'accélération est étonnante et la position de conduite très agréable puisque on a une position assise classique et plus les jambes tendues comme sur la Scout. De plus, les repose pieds sont un peu plus hauts et donc les frottements sont moins évidents (promis, le jour où je touche, je vous le dis!) Quand je mets les gaz, j'ai l'impression que le fantôme de Sitting Bull s'est emparé du moteur pour charger le lieutenant-colonel Custer à titre posthume (nan, j'déconne mais ça pousse quand même!) Le gros bourrin de 1890cc chauffe bien, au sens propre comme au figuré. Attention à l'échappement qui est très près de la cheville/mollet/jambe (tout dépend de votre taille!) droite. Plus légère que la Springfield elle reste moins maniable que la Scout à l'arrêt. Faut sortir les biscotos et penser à pas se garer sur une place où, sortir en marche avant est impossible. Enfin, c'est comme ça que je fais ! 3 motorisations qu'on peut sélectionner sur le compteur tactile : route, sport et standard. Je roule le plus souvent en position standard mais j'ai essayé l'option « sport » et c'est très sport, du coup ! La réponse à l'accélération est immédiate. Le compteur peut sembler être une usine à gaz à première vue. Avec un peu de pratique, il s'avère plus que complet et très sympa. Il ne faut pas hésiter à prendre du temps pour voir les options que propose ce compteur tactile (très bien le tactile!) La conduite est agréable en ville. Il faut bien doser (voir sous doser) pour pas se retrouver à 90km/h. Un bon point aussi pour la désactivation du cylindre arrière. On a déjà assez chaud à l'entrecuisse comme ça et cela permet, dans les embouteillages, d'éviter de se faire une poêlée de châtaignes avant la saison ! Le cylindre arrière se réactive tout seul lorsqu'on met les gaz.


Vous l'aurez remarqué, pas de termes techniques, de chevaux ou de tours minutes dans ce laïus. Certains font ça mieux que moi (je ne m'y entends pas du tout dans ce domaine) Ceci dit, je peux vous dire que (bien que très différentes) ce sont deux très bonnes motos au quotidien et je suis assez bien placé pour en parler.

J'ai lâché la Scout avec regret parce que je m'y étais vraiment habitué. Avec le Chief, c'est tout autre chose. Un nouvel engin, une nouvelle manière de travailler et encore une fois, un plaisir de tous les instants. A moi les routes de France, les autoroutes, les moucherons plein les dents et les allers retours en bus sur Carnoux (le plus gonflant j'ai dit!)

Ceci dit, je me dois de rajouter une chose au sujet de la concess' de Carnoux. Toute l'équipe a toujours été au top. Ils ont toujours fait le maximum. L'accueil est impeccable. Le suivi est nickel. C'est aussi pour cette raison que j'y suis retourné : toujours être conscient de ce que l'on a !

https://www.indianmarseille.com/


Duke pour Royal Cambouis, le site.

52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page